lundi 25 juillet 2016

Entremets Abricot, panna-cotta vanillée

Voilà la pièce centrale des 6 ans de ma fille, avec le saucisson au chocolat, les guimauves, l'assassin et le cupcakes bams. J'ai choisi la fraîcheur - il y a avait assez de chocolat sur la table -, en associant l'abricot avec une base aux amandes et une panna-cotta à la vanille.


Mon entremets se compose donc d'une base Pain de Gênes, riche en amandes, d'une panna-cotta à la vanille, d'un croustillant aux amandes et d'une mousse à l'abricot. C'est toujours un peu de travail ce genre de gâteau, mais il n'y a rien de compliqué. Avec l'habitude, l'organisation n'est plus un problème. Mon problème, c'est plutôt de trouver les moules adéquates pour que la préparation ne se sauve pas ;)

Pour un cercle de 24 cm de diamètre :
Pour la panna-cotta vanille (cercle de 18 cm de diamètre) :
  • 20 cl de crème liquide
  • 20 cl de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 40 g de sucre
  • 4 g de gélatine (2 feuilles)
Pour le Pain de Pênes (d'après J'en reprendrai bien un bout) (cercle de 20 cm de diamètre) 
  • 150 g de pâte d'amandes (à 50% dans l'idéal) 
  • 120 g d’œufs (environ 2)
  • 30 g de farine
  • 4 g de levure
  • 45 g de beurre fondu tiédi
  • une poignées d'amandes concassées
Pour le croustillant (d'après P.Conticini) :
  • 70 g d'amandes torréfiées
  • 10 g de sucre glace
  • 5 g de beurre
  • 45 g de chocolat blanc 
  • 25 g de crêpes dentelle
Pour la mousse à l'abricot :
  • 21 g de gélatine (soit 10 feuilles 1/2)
  • 700 g d'abricots en conserve mixés (garder le jus) (on peut aussi pocher soi-même ses abricots, mais je n'avais pas le temps ;) )
  • 80 à 100 g de sucre
  • 50 cl de crème liquide entière
Pour le montage et la déco :
  • un peu du sirop des abricots
  • 1 ou 2 abricots frais
  • du chocolat blanc

On passe à l'action
Préparer la panna-cotta : Mélanger la crème et le lait. Ajouter la gousse de vanille grattée et faire chauffer doucement pour atteindre l’ébullition. Laisser infuser une quinzaine de minutes. 

Réhydrater les feuilles de gélatine dans un grand volume d'eau.


Ajouter le sucre dans la casserole et retirer la gousse. Remettre sur le feu et chauffer doucement, pour bien dissoudre le sucre.

Égoutter avec précaution la gélatine et l'incorporer au mélange chaud. Bien mélanger pour dissoudre la gélatine.

Tapisser un moule de 18 cm de diamètre de papier film et couler la panna-cotta. Filmer. Laisser refroidir puis congeler toute une nuit. 

Préparer le Pain de Gênes : Préchauffer le four à 180°C (th 6).

A l'aide d'un robot, fouetter la pâte d'amandes coupée en petits morceaux et les œufs jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume (augmenter la vitesse progressivement).

Incorporer la farine et la levure tamisées, puis le beurre fondu. Bien mélanger pour éviter les grumeaux.

Graisser un cercle de 20 cm de diamètre. Verser la préparation et parsemer d'éclats d'amandes. Faire cuire 15 à 20 mn (le biscuit ne doit pas trop colorer). Décercler et laisser refroidir sur une grille.

Préparer le croustillant : Mixer les amandes et le sucre glace pour obtenir un pâte semi-liquide (dans le genre du praliné, c'est un peu plus long, mais on y arrive !!).

Faire  fondre le chocolat doucement. Lisser.

Ajouter le beurre, puis le chocolat fondu au mélange précédent, et enfin les gavottes écrasées.

Déposer le mélange sur la panna-cotta congelée et étaler finement. Remettre rapidement au congélateur.

Préparer la mousse à l'abricot : Réhydrater la gélatine dans un grand volume d'eau froide pendant une dizaine de minutes.

Verser la moitié de la purée d'abricot dans une casserole avec le sucre et faire chauffer doucement.

Essorer la gélatine et l'incorporer dans la purée d'abricots chaude. Bien mélanger, puis ajouter le reste de la purée d'abricot. Laisser tiédir.

Monter la crème liquide très froide. Verser la purée d'abricots tiédi dessus et incorporer délicatement.


Montage : Déposer un cercle de 24 cm de diamètre garni de rhodoïd sur le plat de service, puis mettre le Pain de Gènes au milieu (face amandes sur le dessus). Imbiber le biscuit avec un peu de sirop d'abricot.

Verser la moitié de la mousse à l'abricot, en prenant soin de bien remplir le moule sur les côtés. Laisser au congélateur une dizaine de minutes.

Démouler la panna-cotta et la déposer au centre de la mousse, côté croustillant vers le bas, en appuyant légèrement.

Recouvrir du reste de mousse et lisser.

Laisser prendre au frigo plusieurs heures. Décercler et décorer juste avant de servir (sauf pour la dentelle, qu'il faut faire un peu avant bien sûr).

Au début, je voulais réaliser un glaçage miroir (auquel cas il faut congeler l'entremets avant) mais j'ai finalement renoncé et choisi une déco classique :
  • des abricots rapidement poêlés das du sucre et du beurre
  • des petits disques de purée d'abricots gélifiés (prélevés dans la préparation avant ajout de la crème montée)
  • des disques de chocolat blanc (coulés sur du papier transfert alimentaire)
  • une dentelle au chocolat sur le pourtour (quand le gâteau est décerclé, il suffit de faire fondre une petite quantité de chocolat, de la mettre dans un poche à douille, de couper un petit coin et de faire des forme sur du rhodoïd. Ensuite, on applique le rhodoïd tout autour du gâteau sans se louper ^^ et on remet le tout au frigo. On laisser durcir et on ôte le rhodoïd qu'au tout dernier moment).




Pour l'organisation, j'ai réalisé la panna-cotta et le Pain de Gênes à J-2, le croustillant, la mousse et le montage à J-1 et bien sûr, la déco le jour même.

Je profite de ce gâteau d'anniversaire pour souhaiter un bon anniversaire à mon petit blog !!! Il y a 4 ans, je publiais mon premier article :) Des hauts, des bas, mais toujours là ;)

Belle semaine à tous !

dimanche 24 juillet 2016

Pesto aux fanes de carottes, cajou et parmesan {recyclage}

J'avais prévu de ne rien cuisiner pour le blog pour les jours (semaines) à venir, car nous déménageons très prochainement et j'ai des milliers de choses à faire ;) Mais je me suis inscrite il y a un mois dans une AMAP (association pour le maintien d'une agriculture paysanne) et je reviens à chaque fois plus contente de mon panier de légumes que si j'avais été faire du shopping :p


Je n'ai pas résisté longtemps devant une belle bottes de carottes nouvelles ! Je savais qu'elles allaient régaler les filles (et leur mère ;) ) et je savais déjà ce que j'allais faire avec les fanes ! Parce que oui, les fanes de carottes (et aussi de radis, de betterave...) se consomment (enfin, si elles sont bios hein). J'ai fait un mix entre la recette de Julia et celle de Brigitte.

Pour un bol de préparation :
  • les fanes fraîches d'une botte de carottes non traitées
  • 50 g de noix de cajou
  • 1 petite gousse d'ail
  • 30 g de parmesan
  • 40 à 50 g d'huile d'olive (ou plus selon la texture désirée)
  • une pincée de sel



On passe à l'action : Séparer les fanes des carottes. Les trier pour ne garder que les plus fraîches et ôter les tiges dures (ne garder que les extrémités). Les laver soigneusement et bien les sécher.

Mettre les fanes (100 g récupérés chez moi) dans le bol d'un mixer. Ajouter les noix de cajou, l'ail, le parmesan et une pincée de sel. Mixer.

Ajouter l'huile, puis mixer à nouveau jusqu'à obtenir une préparation homogène. Ajuster la quantité d'huile en fonction de la texture désirée.

Filmer et conserver au frais. A déguster en tartinades, avec des pâtes ou du riz, pour faire des feuilletés...


Je vais essayer de vous présenter plus souvent des recettes issus de mon panier AMAP. Parce qu'il n'y a pas que le chocolat dans la vie ;)

Bon dimanche !

vendredi 22 juillet 2016

Saucisson au chocolat

Si vous êtes au régime pour espérer rentrer dans votre maillot de bain, il vaut mieux quitter le blog pour le moment... parce que la seule cuisine "photographiée" a été préparée pour l'anniversaire de ma fille ou le baptême de ma nièce, alors y'a du sucre, du beurre, de la crème et du chocolat un peu partout ;)


Et voilà donc le meilleur saucisson au monde :p J'ai souvenir d'un avoir préparé un (le seul et unique d'ailleurs !) avec l'une de mes tantes, et qu'on appelait ça "chaucisson". J'adore la cuisine pour cette raison : elle nous ramène toujours à un souvenir....

Ingrédients :
  • 250 g de chocolat noir
  • 125 g de beurre (demi-sel ici
  • 1 œuf
  • 1 CS de kirsch
  • 100 g de petits-beurre
  • 50 g de noisettes concassées grossièrement
  • 50 g de raisins secs
  • 4-5 guimauves coupées en morceaux
  • du sucre glace

On passe à l'action : faire fondre le chocolat avec le beurre. Lisser le mélange puis ajouter l’œuf et l'alcool.

Incorporer les petits-beurre émiettés, les noisettes, les raisins secs et les morceaux de guimauve. Bien mélanger pour enrober la garniture.

Déposer une feuille de papier alu sur le plan de travail, puis une feuille de film transparent. Verser la préparation sur le film transparent et rouler pour former un boudin. Bien serrer aux extrémités. Refermer le papier alu, et rouler à nouveau pour obtenir un saucisson bien régulier.

Laisser au frigo quelques heures afin que le mélange se raffermisse. On peut éventuellement le rouler dans du sucre glace avant de le découper en tranches.
En raison de la présence d'oeuf cru, c'est à consommer rapidement ;) (2-3 jours).




Une gourmandise à grignoter à n'importe quel moment ! On peut varier la garniture, avec plus de biscuits, des fruits confits, d'autres fruits secs.... A vous de voir ;)

Bonne fin de semaine !

mercredi 20 juillet 2016

L'Assasin {chocolat et caramel}


Je vous avais prévenu :  avalanche de sucre sur le blog dans les prochains jours !! Je vais être au moins 15 jours, 3 semaines, voire davantage sans cuisiner, pour cause de déménagement ^^ alors je vous livre les douceurs préparées il y a quelques temps les 6 ans de ma Grande !


Vous avez sans doute déjà entendu parler de ce gâteau démoniaque.... un mélange de chocolat et de caramel beurre salé, que l'on doit à Bernard... J'ai fait un pas en arrière en voyant la quantité de sucre (et de beurre) et finalement, je me suis lancée.Un petite part est suffisante, alors pourquoi se priver ? ;)

Pour un moule de 15 cm de diamètre :
  • 180 g d’œufs (3 gros oeufs)
  • 10 g de farine
  • 250 g de sucre
  • 50 g d'eau
  • 150 g de beurre demi-sel
  • 125 g de chocolat noir

On passe à l'action : Préchauffer le four à 145°C (th 5).

Fouetter les œufs et la farine 5 mn, pour aérer le mélange.

Verser le sucre et l'eau dans une casserole à fond épais. Laisser caraméliser. Quand le caramel est bien ambré, couper le feu et incorporer le beurre (attention aux projections) puis verse immédiatement sur les œufs, en fouettant à petite vitesse.

Faire fondre le chocolat, et l'ajouter au mélange précédent.

Chemiser un petit moule avec du papier sulfurisé et faire cuire 50 mn.

Dans l'idéal, laisser au frais une nuit avant dégustation.



C'est vrai qu'une petite part suffit amplement ! Le goût du caramel est bien présent, c'est délicieux !!

A bientôt !

lundi 18 juillet 2016

Croissants de lune aux noisettes

Vous le savez, j'aime bien offrir un petit quelque chose aux personnes qui s'occupent de mes enfants tout au long de l'année. Il y a de plus en plus de monde, et j'ai du mal à fournir ;) Pas beaucoup d'originalité cette année : des sucres aromatisés, des rochers coco, du caramel au beurre salé et ces petits croissants aux noisettes.


Ca fait peut-être Noël mais j'avais envie de proposer des biscuits aux noisettes, alors je me suis lancée dans la réalisation de croissants de lune. Ils sont très fort en noisettes, j'adore. Et très sablés aussi ;)

Pour une trentaine de biscuits :

  • 120 g de poudre de noisettes
  • 200 g de farine
  • 1 cc de levure
  • 50 g de cassonade
  • 150 g de beurre
  • 2 jaunes d’œufs

On passe à l'action : Mélanger la poudre de noisettes, la farine, la levure et le sucre.

Ajouter le beurre en morceaux et sabler le mélange.

Ajouter les jaunes d’œufs et mélanger du bout des doigts, pour former une boule (on peut aussi utiliser le robot pour préparer la pâte ;) ).

Filmer et réserver au frais 1 h.

Préchauffer le four à 180°C (th 6).

Prélever des petites boules de pâte, les rouler en boudins, les incurver légèrement et les aplatir. Les déposer au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Tracer quelques marques sur le dessus au couteau. 


Faire cuire 15 à 18 mn.

Laisser refroidir sur une grille et les stocker dans une boîte hermétique. On peut aussi les saupoudrer d'un peu de sucre glace à la sortie du four.






J'essaierai d'être plus organisée à Noël prochain pour mes cadeaux gourmands et de ne pas m'y prendre à la dernière minutes comme pour cette fin d'année scolaire ;)

Belle semaine à tous !

mercredi 13 juillet 2016

Sucettes de guimauve

Oui oui, c'est une recette de faussaire :p mais elles ont eu beaucoup de succès, mes p'tites sucettes ! Nous avons fêté l'anniversaire de ma grande avec un peu d'avance (avalanche de sucre sur le blog à prévoir !), et cette recette "vite fait, bien fait" était de la fête :)


Il faut :

  • des guimauves
  • du chocolat (noir, lait, blanc)
  • des vermicelles en chocolat
  • des pailles en carton ou des piques à brochettes
  • un support pour les faire sécher (un carton à fruits retourner et percer pour ma part, du polystyrène, de la mousse de fleuriste...)


On passe à l'action : Piquer les guimauves sur les piques à brochettes (ou les pailles).

Faire fondre doucement le chocolat, lisser puis tremper le haut des guimauves (j'ai "essuyé" au couteau pour que la couche de chocolat soit plus fine).

Rouler ou saupoudrer de vermicelles et laisser sécher sur le support. Le tour est joué !!



Simple et efficace, non ? Les enfants en tout cas ont adoré. Les filles me réclament souvent des cake-pops (ici, ici ou ), c'est une alternative bien plus rapide ;)

A bientôt !

samedi 9 juillet 2016

Brownie Daims & Noix de Pécan

Je cours après le temps en ce moment.... mais je ne veux pas sacrifier la gourmandise pour autant ;) Alors quand un petit repas sans chichi se profile, je dégaine un super brownie fondant et gourmand avec une bonne crème anglaise (maison hein :p ), et le tour est joué !



Le paquet de Daims me tendait les bras... j'ai succombé :p et c'est la recette de Brian is in the kitchen que j'ai réalisée. Un vrai régal !

Pour un moule de 20*20 cm :

  • 200 g de chocolat
  • 50 g de beurre
  • 50 g de sucre
  • 3 œufs
  • 60 g de farine
  • 1 cc de levure chimique
  • 80 g de Daims
  • 80 g de noix de pécan

On passe à l'action : Préchauffer le four à 180°C (th 6).

Faire fondre le chocolat et le beurre doucement. Lisser  le mélange et réserver.

Fouetter les œufs avec le sucre puis ajouter la farine et la levure.

Ajouter le chocolat fondu.

Concasser les bonbons et les noix de pécan. Les incorporer au mélange précédent (en garder une poignée).

Verser dans un moule beurré et fariné. Saupoudrer du reste de noix et Daims concassés. Faire cuire une vingtaine de minutes.




Rien à dire... si ce n'est : prévoir d'avoir toujours des Daims et des noix dans son placard ;)

Bon week-end !

mercredi 6 juillet 2016

Tomates farcies à la méditérannéenne

On reste dans le végétal, avec cette recette de tomates farcies aux légumes et céréales. On peut se régaler en détournant les classiques ;)


Je cuisine beaucoup le quinoa, j'adore ça. Le plat peut se préparer la veille, et être mis au four peu avant le repas.

Pour 6 tomates :
  • 6 tomates
  • 80 g de quinoa cru
  • 1 cube de bouillon
  • 1 oignon
  • 1 petite courgette
  • 1/2 aubergine
  • thym, laurier, persil
  • huile d'olive
  • sel, poivre

On passe à l'actionÉtêter les tomates, les vider (garder la chair). 

Porter une casserole d'eau à ébullition, ajouter le bouillon cube et faire cuire le quinoa le temps indiqué sur le paquet. Égoutter et réserver.

Émincer l'oignon. Le faire revenir dans un peu d'huile, puis ajouter les courgettes et les aubergines taillées en petits cubes. Ajouter la chair de tomates concassée ainsi que les aromates, du sel, du poivre et faire cuire une dizaine de minutes. 

Préchauffer le four à 180°C (th 6).

Hors du feu, retirer les aromates et ajouter le quinoa cuit. Mélanger et rectifier l'assaisonnement. 

Garnir les tomates (mettre le surplus au fond du plat), remettre le chapeau et faire cuire une trentaine de minutes.



Je suis moins présente sur le blog en ce moment. Le mois de juillet s'annonce chargé, entre l'anniversaire de ma grande, le baptême de ma nièce, des cartons à préparer et un déménagement qui s'arrive à grands pas... Des vacances chargées ;)

A bientôt !

samedi 2 juillet 2016

Mousse choco-banane {100% végétale}

Voilà une délicieuse mousse, avec seulement trois ingrédients, et pas un gramme d'oeuf. La recette parfaite pour les allergiques, les femmes enceintes ou les végétaliens !! Et le top ? C'est que c'est une vraie mousse au chocolat, qui crépite quand on plonge la cuillère dedans ;)


Le secret ? Le jus de pois chiche ! Je vois votre mine dégoûtée (j'ai fait la même), mais ne partez pas, c'est génial ! Je ne sais pas qui a eu l'idée d'essayer de "monter" du jus de pois chiche (y'en a qui ont de drôles d'idées quand même...), j'étais septique mais maintenant, je suis convaincue! Cela fait un moment que ce "truc" circule, et vous pouvez retrouver des versions de mousses végétales chez Marie, Nathalie, Rose et et bien d'autres encore. J'ai ajouté un lit de bananes au fond de mes verrines ;)

Pour 6 gourmands :
  • 3 bananes mûres
  • 180 g de chocolat
  • 160 g de jus de pois chiche (une petite boîte de pois chiche)

On passe à l'action
Écraser les bananes et les répartir au fond des verrines (je pensais les poêler avec du sucre et les flamber, comme dans le banoffee, mais je n'ai pas eu le temps !).

Faire fondre le chocolat doucement et lisser.

Pendant ce temps, fouetter le jus de pois de chiche (avec un batteur, comme des blancs d’œufs). Il faudra sans doute un peu plus de temps pour obtenir la texture, 3 mn ici, pour avoir une belle mousse !

Incorporer délicatement et en plusieurs fois la "mousse" de jus de pois chiche dans le chocolat. Il faut y aller doucement et par étapes, le chocolat pourrait cristalliser au contact de la mousse plus froide (ça fera des pépites dans la mousse, c'est délicieux !). Verser sur les bananes.

Laisser prendre au frais (en 1h maxi, c'est pris !!!). Décorer éventuellement de quelques rondelles de bananes et.... régalez-vous !!!




Je vous conseille de ne pas dévoiler l'ingrédient insolite de la recette à vos convives avant la dégustation. Il n'y a absolument pas le goût du pois chiche,juste le plaisir d'une bonne mousse au chocolat ;)

Bon week-end !